Modifier son environnement patrimonial

Pourquoi et comment ?

Pendant de nombreuses années, les conseillers en gestion de patrimoine prônaient qu’une gestion patrimoniale saine (environnement patrimonial) reposait sur un équilibre composé d’un tiers d’investissements immobiliers, un tiers en assurances vie et un tiers en placements divers allant des parts de forets aux placements exotiques.

La crise qui a débuté en 2008 impacte lourdement cet équilibre des trois tiers et les placements tranquilles d’hier deviennent des placements à risque.
L’assurance vie, massivement investie en produits de taux ne peut que proposer des baisses de rendement en l’état actuel des choses. Il semble que la majorité des rachats effectués sur les contrats d’assurance vie, se porte sur des supports immobiliers.

La situation économique de notre pays est particulièrement chahutée, les placements à court terme ne rapportent plus rien et les supports investis en actions sont devenus des investissements à risque à très court terme.
Investir en bourse aujourd’hui implique de ne pas avoir besoin de liquidités car on ne peut se prévaloir d’une baisse importante de son capital au regard de la fluctuation des indices boursiers. il faut donc modifier son environnement patrimonial.

Dans ce contexte, l’immobilier locatif, représente pour tout investisseur potentiel, la seule voie possible pour maintenir une réelle valorisation de son patrimoine.
Le rendement actuel proposé sur un certain nombre d’investissements locatifs repose sur la sécurité apportée par les garanties offertes par les gestionnaires et l’optimisation fiscale de certains dispositifs. Tous ces paramètres sont des incitations pour les investisseurs à modifier leur environnement patrimonial.

Le retour à l’investissement immobilier, semble être de plus en plus une évidence pour les primo- investisseurs en quête d’une constitution de patrimoine dans le but de leur assurer un complément de retraite à moyen terme.
Leur préoccupation immédiate repose sur trois fondamentaux :

- L’adresse du futur investissement immobilier.
- La qualité du gestionnaire garantissant leurs futurs revenus locatifs.
- La possibilité d’associer à leur investissement locatif un dispositif défiscalisant.
-
Le rendement associé à leur investissement immobilier.

L'immobilier reste aux yeux des Français, une valeur refuge et nombreux sont ceux qui ont commencé à modifier leur environnement patrimonial.



22-11-2012 16:48:19